TAPIS

Objet  d’art  ou  élément  de  confort,  le  tapis est  intimement  lié  à  l’intérieur  marocain.  Ses motifs  et ses  couleurs  donnent  de  l’allure  et illuminent de mille et une lueurs les intérieurs généralement  peu éclairés  en  raison  des ouvertures réduites pour protéger de la chaleur et  du  froid.

D’une  point de vue ethnique, on distingue les tapis ruraux et citadins. D’un  point  de  vue  technique, on distingue les  tapis  noués  et  tissés.

Le  tapis  rural  : Fruit  de l’imagination créatrice des femmes berbères de l’Atlas et reflet de leur âme, de leur monde, tout  est  signification  et  symbole  dans  ce  tapis : les couleurs  inspirées  de  la  nature, motifs…

Sa haute laine colorée et ses lignes épurées (losanges, triangles, rectangles, chevrons et damiers), se fondent dans le décor et se métamorphosent selon les goûts, en couverture ou matelas, et même en décor pour le sol et les murs.

Le tapis citadin : On le distingue par ses motifs qui contiennent des motifs fleur-aux (arbre de vie) ou des motifs islamiques.

Il contient une décoration riche qui associe différentes harmonies de couleurs, par ses médaillons, et par la profusion de motifs et de lisières aux fleurages stylisés.

Finesse du point et harmonie des couleurs…, ce sont là, les reflets de l’authenticité de ces tapis qui proviennent en général des villes de de Rabat, de Fès et de Mediouna.